52003612839_f5382523c9_c.jpg

Des premiers enseignements après la Soirée du G2A !

C'est Lucas Giraud, un des hommes en forme du moment, qui s'est chargé de faire le lièvre sur le 3000m.

Dans la série des meetings pré-interclubs, je voudrais la Soirée du G2A ! Une compétition s’est en effet tenue mercredi soir au Stade de Ma Campagne avec quelques épreuves au programme, dont un 300m : une épreuve non officielle que l’on retrouve souvent en tout début de saison. Mais avant de s’élancer sur le tiers de piste, les sprinteurs avaient d’abord rendez-vous avec le 100m. Pour sa première compétition après avoir fait l’impasse sur l’hiver, l’étonnant Nicolas Grimault a claqué un excellent 10’’88 (+0,5 de vent) sur la plus courte des distances en extérieur. «Je suis moi-même surpris », lâchait-il à l’arrivée. Derrière lui, c’est Etienne Goursaud qui signe le deuxième meilleur temps en 11’’64 (+0,5 de vent), après sa déconvenue sur 400m une semaine plus tôt. Le prometteur Titouan Parquet complète le podium en 11’’72.

 

Sur 300m, c’est une nouvelle fois Nicolas Grimault qui l’a emporté. Mais il a dû batailler face à son jeune apprenti, Pierre Gadon. Ils réalisent respectivement 35’’57 et 35’’75. Titouan Parquet, encore lui, a franchi la ligne d'arrivée en 36’’38, et Eneko Morere s’est accroché pour terminer en 36’’52.

 

Déjà hauteur de son record le week-end précédent, Lucas Giraud a rabaissé sa meilleure référence de deux secondes supplémentaires en remportant le 1000m en 2’36’’79, après avoir posé une accélération dont il a le secret. Il prend, du même coup, le record club junior de la distance. Lubin Chaillou a terminé troisième de cette course en 2’46’’19, et Romain Bertrand a pris la 4ème place en 2’47’’98.

 

Arrivé in extrémis après sa débauche, Arnaud Delaat s’est imposé sur le 3000m en 9’05’’21 (record personnel) devant le tout juste licencié, Enzo Goyon, qui commence à prendre ses repères sur piste. Preuve en est, il a gagné près de dix secondes en deux courses. Louis Thomas a terminé 4ème de ce 3000m en 9’49’’42.

 

Venu sur cette compétition dans l’idée de venir dépanner pour les interclubs, Mohamed Nabé pourrait faire bien plus que dépanner puisqu’il a passé 1m90 en saut en hauteur, sur élan réduit ! Lubin Chaillou a, lui, franchi 1m55, tandis qu'Iza Khemidi a réhausser son record à 1m58 (ancien record à 1m57 en salle).

 

Côté lancers, Nathanaël Marfin a éjecté deux jets à plus de 47m avec son marteau de 5kg : le premier à 47m41 et le 4ème à 47m42. 49m09 pour Eneko Morere avec le javelot de 700g, à 10 cm de son record. Seule athlète engagée avec le javelot de 600g, Cléa Gesson a réalisé 35m06. Avec 100g de moins, Lola Drubay a fait piquer son javelot à 39m13. Record perso explosé de plus d’1m30 !

 

Le marteau féminin, entièrement composé de lanceuses du club, a vu Amandine Esnault l’emporter avec 42m16 (4kg). Il s’agit de son meilleur jet de la saison. Chloé Trillaud, qui a plutôt l’habitude de s’aligner au disque, a lancé son engin de 4kg à 38m28, et Sakura Gramin a fait retomber celui de 3kg à 37m52 (record perso).

 

Le concours de longueur féminine est revenu à Fanny Vendé et son record perso désormais établi à 5m12 (+0,0 de vent). Joli tir groupé derrière elle : Iza Khedimi 4m91, Cella Nguema-Mbarga 4m78, Capucine Boisseaud 4m75, Lisa Blanc 4m74, Lucille Guilledon 4m71.

 

Faustine Pernegre s’est adjugée le 1000m féminin en 3’19’’21 (record perso amélioré de 2,5 secondes) devant Diane Rebotton qui a réalisé 3’20’’49 après une âpre bataille dans le peloton. Faisant sans doute les frais de cette bataille, Carla Gaudout s’est classée 4ème de cette course en 3’26’’79.

 

Cécile Lizot et Chloé Richard ont réalisé 11’32’’81 et 11’44’’42 sur 3000m, leur permettant de cocher des performances de niveau R4.

 

Enfin, les 100m et 300m féminins sont revenus à notre « quatrachiste » (nom donné par un journaliste du Monde) Tunisienne, Nourhene Hermi, avec des chronos de 12’’80 (+1,0 de vent) et 40’’68. Lisa Blanc et Juliette Vaucoy-Siraud ont été chronométrées en 13’’20 toutes les deux sur la ligne droite. Quelques dixièmes devant Jade Bourinet et son chrono de 13’’70.

 

Sur 300m, la dauphine de Nourhene s’appelle Julie Faure. Elle a réalisé 42’’31. Dans son sillage, Lisa Blanc, Jade Bourinet et Fanny Vendé ont été respectivement créditées de chronos en 43’72, 44’’51, et 45’’35.

 

Les résultats détaillés

Les photos

 

Bastien Lacoste

lacoste.bastien24@yahoo.fr