Capture d’écran 2021-09-27 à 10.12.34.png

Les master confisquent les médailles !

La rentrée passée de seulement quelques semaines, voici le retour des compétitions avec un week-end chargé pour nos G2istes. A commencer par nos masters qui se sont préparés tout l’été pour les championnats de France de leur catégorie, qui se tenaient ce week-end sur la nouvelle piste d’Albi où pas moins de quatre médailles d’or ont été récoltées !

 

Figure du club depuis toujours, Bertrand Corre n’a pas déçu ses supporters en se parant de la plus belles de médaille après avoir lancé son javelot à 53m93 en catégorie 40 ans. « On va dire que malgré l’âge et les problèmes physiques qui sont présents, faire pratiquement 54m c’est très acceptable. Ce fut un concours très compliqué jusqu’au 5ème essai, mais un 6ème lancer salvateur est arrivé ! » nous expliquait celui que tout le club surnomme affectueusement « Bebert ».

 

Amandine Esnault a fait briller les lancers elle aussi, en remportant l’épreuve de marteau 35 ans, grâce à un jet à 46m25 avec le marteau de 4kg. Mais comme cela ne lui suffisait pas, Amandine est revenue en piste dimanche pour aller chercher le bronze dans le concours du « marteau lourd ». Mais qu’est-ce que le marteau lourd ? C’est un marteau de 9kg (15kg pour les hommes), qu’Amandine est parvenu a lancé à 12m53, alors que cette épreuve n’est généralement proposée qu’aux France masters. Fut une époque, au début du 20ème siècle, où cette discipline était olympique.

 

« C’est une épreuve particulière parce que l’on ne peut appliquer la même technique qu’avec le marteau traditionnel. Personnellement, je ne fais pas de moulinets, je pars directement bras tendu. Le marteau étant lourd, ça tirerait vraiment trop. Quand je fais quatre tours au marteau traditionnel, je n’en fais que trois avec le lourd. La clef, c’est de rester stable, rester longtemps deux pieds, et venir poser très vite le pied droit sinon ça embarque clairement le haut du corps » nous expliquait Amandine après avoir précisé qu’elle ne s’entrainait absolument pas sur cette épreuve.

Vidéo d'Amandine au marteau lourd

 

La surprise du chef nous a été offerte par Philippe Pilot, Hervé Perrin, Michel Menardin et Christophe Chaillou, qui ont remporté le 4 fois 100m M40 en 52’’70. La même équipe, avec Christian Aimé en lieu et place de Christophe Chaillou, s’octroiera également l’argent le lendemain sur 4 fois 400m !

 

Un petit nouveau a réalisé une rentrée fracassante pour sa première avec le maillot du G2A ! Jacques Delias, 70 ans, a terminé deux fois troisième, et une fois deuxième, respectivement sur 400m, 800m et 1500m.

 

Philipe Pilot, médaillé en relais, a également pris l’argent en individuel en terminant 2ème du 400m 55 ans en 59’’76. Enfin, Marie-Danièle Guinfolleau a été une des premières médaillées du week-end, en montant sur la deuxième marche du podium du 5000m, catégorie 55 ans, en 21’19’’68.

 

A souligner également : Christophe Chaillou qui est entré en finale du 100 et 200m avec des chronos de 12’’69 (+0,3 de vent) et 26’’15 (-0,3 de vent) réalisés ce week-end. Son camarade d’entrainement, Christian Aimé a pris la 4ème place du 400m 50 ans en 61’’02. Hervé Perrin a terminé 5ème de son 800m en 2’19’’50. Michel Menardin a fait parler ses qualités de force en lançant son poids de 6kg à 9m78, après avoir couru son 200m en 29’’16 (+0,6 de vent). Et, Joël Guinfolleau qui a sans doute chapoté tout ce petit monde en sa qualité de coprésident, a pris la 7ème place du 5000m 60-70ans en 20’23’’22.

 

Les résultats détaillés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi avait également lieu le premier triathlon de la saison, à Ma Campagne. L’occasion pour les benjamins minimes qui ne l’avaient pas encore fait, de marquer leurs points. Et des points, elle en aura marqué Capucine Orain, puisqu’elle s’est emparée du record benjamine du 50m, avec un chrono de 7’’25 (+0,6 de vent). Profitant de ses qualités de vitesse pour s’envoler sur la planche, Capucine a également réalisé 4m70 (+0,0 de vent) en longueur, un petit centimètre devant Lisa Blanc !

 

Jade Gallois, connue pour ses qualités de sauteuse en hauteur, a réussi un très encourageant 120m avalé en 16’’69 (+0,8 de vent). Et Sakura Germain a brillé au disque (800g) avec un jet à 25m45.

 

Enfin, Meta Tumba a franchi pour la première fois de sa jeune carrière les 5m en longueur, en atterrissant à 5m08 (+0,0 de vent). Validant ainsi ses progrès en impulsion horizontale d’après son entraineur. Les deux autres performances de Meta réalisées samedi, 10’’68 sur 80m et 10m80 au poids (3kg), se sont un peu en dessous de ses standards habituels, mais il ne s’agit que d’un début de saison. Rappelons tout de même que ces deux performances, à elles seules, lui auraient permis de cumuler pas moins de 73 unités et ainsi se classer 4ème du triathlon.

 

Chez les garçons, Yassine Bellakhder a fait parler sa qualité en sortie de blocs pour réaliser 7’’43 (+0,0 de vent) sur 50m. Avec un peu plus d’allonge due à son âge, Alexandre Andrieux a réussi un joli 14’’60 (+1,6 de vent) sur 120m, avant de retomber à 5m40 (+1,2 de vent) en longueur, et de catapulter son poids de 4kg à 11m99 ! Ces trois belles performances lui ont permis de glaner 95 unités.

 

Ce sont ensuite les coureurs de 1000m qui se sont illustrés ! Gabin Gerbou, le protégé de Clément Anglada, a bouclé ses deux tours et demi en 3’14’’24, remportant ainsi la victoire chez les benjamins. Jules Raymond a flirté avec la barre des trois minutes, avec son chrono de 3’00’’25. Martin Dumas a, lui, franchi cette barre en réalisant 2’59’’69. Et Lubin Chaillou s’est facilement imposé en 2’46’’05.

 

Nous retrouverons ce petit monde la semaine prochaine lors des Equip’Athlé à Saintes !

Les résultats détaillés

 

Ce week-end était également un week-end de sélection pour Alicia Ziat et Emilie Boullard qui honoraient une cape avec l’Equipe Nouvelle-Aquitaine à l’occasion du Challenge National des Ligues. Alicia a terminé 13ème du 30 minutes marche avec 5197 mètres. Classement similaire pour Emilie Boullard qui a parcouru 3405 mètres sur le 20minutes réservé aux minimes. 14ème place à la clef.

 

Les résultats détaillés

 

Dans le même temps se tenait le Meeting d’Automne du Stade Niortais où quelques G2istes figuraient sur les starts list. Cléa Gesson a fait sa rentrée avec un jet à 33m79 avec le javelot de 500g. Lola Drubay, encore minime, a lancé le même engin à 34m81 pour sa première avec le maillot du G2A. Capucine Boisseaud s’est envolée à 3m20. Abou Sidibé a logiquement été plus haut, avec 3m60. Mais la plus grande hauteur atteinte est à mettre au crédit de Léandre Lafont et ses 4m60 ! Enfin, Eneko Morere et Aurélien Chaslard se sont tenus dans un mouchoir de poche, mais ils n’avaient pas le même javelot : 47m37 pour Eneko avec le 700g, et 48m04 pour Aurélien avec le 800g.

Les résultats détaillés

A noter également : le record personnel d'Anaïs Messer abaissé en 41'41 sur le 10km de Paris organisé par Adidas. Une performance meilleure que celle réalisée à Angoulême, alors que le parcours étant descendant.

Bastien Lacoste

lacoste.bastien24@yahoo.fr

photo groupe.jpeg