top of page

Rien n'arrête la fusée Capucine Orain 

received_3692966107585539.jpeg

Capucine Orain franchit les étapes à marche forcée. A force galopante pourrait-on dire en comparaison avec ses nets progrès en sprint, depuis le début de la saison. Course après course, la protégée de Nicolas Grimault repousse ses records personnels. Et à force, les records clubs commençaient à trembler. Le premier est tombé ce week-end. Du côté des France UNSS à Bordeaux, elle s'est emparée du record Charente en salle du 60 m. Bouclant sa ligne droite en 7.96 et retranchant trois centièmes à celui de Laura Michottey. La polyvalente actuelle affiche une vitesse très solide, elle qui semble devenir une spécialiste du 400 m et du 400 m haies.

Léon Le Moigne a bien failli imiter Capucine, avec son bond à 3.87 m. Il n'est plus qu'à 5 centimètres du record charente de son camarade Victor Dutriat qui n'avait pas chômé la saison passée. C'est la 5e performance française minime de la saison 2024.!

Une petite délégation s'est donnée rendez-vous du côté de Nantes, Julie Faure réalise son meilleur chrono de la saison, avec un temps de 8.66. Pour elle, les choses commencent tranquillement à se remettre en place. Noam Tanon n'en finit plus d'améliorer ses records personnels. Avec un 200 m bouclé en 25.22. 

Les résultats de Nantes

Mais la plus large délégation d'athlètes étaient bien du côté de Vouneuil/Biard. D'abord les cadets à séniors. Avec quelques performances intéressantes à retenir. Kurtis Guignard a bouclé son 60 m en 7.30, à trois centièmes de son meilleur temps de la saison. Sur la même distance, Juliette Vaucoy-Siraud a réalisé son meilleur temps de la saison, en 8.17, à seulement 13 centièmes d'un record qui pourrait bien trembler. Noé Lalanne a fait sa rentrée à la longueur, avec un bond à 6.32 m. On le sait, il faut un ou deux concours pour bien se régler, il devrait retrouver ses marques rapidement. À noter aussi les progrès d'Amélie Berton, qui a commencé l'athlétisme cette année et qui signe déjà un chrono "R2" de 8.63. Victor Dutriat s'est envolé à 3.85 m à la perche. Alors que Romain Thibaud a confirmé ses progrès sur les haies, avec un chrono de 9.41 sur 60 m haies, proche de son record personnel.

Les résultats de Vouneuil/Biard du samedi

Et le dimanche, ce sont les minimes qui se sont donné rendez-vous au même endroit. Outre le record club de Léon Le Moigne, on peut également souligner quelques autres performances. Yossef Hamdaoui et Lubin Lavaud ont franchi la barre des 30 points sur 50 m, avec des chronos de 6.77 et 6.84. Mais le premier cité a surtout franchi un gros step sur les haies, là où il est le plus fort. Avec un record absolument détruit et porté à 7.58. 39 points à la clé. Dans une course où Léon Le moigne en marque 36 avec son record porté à 7.83. Lubin Lavaud, encore lui également très à l'aise avec les haies, avec son 8.01, synonyme de 33 points marqués. Un centième de mieux que Nathan Martin-Guicheteau. Une belle petite bande qui se dégage sur les épreuves techniques. 30 points également pour Lucas Drane, avec un record porté à 1.61 m à la hauteur. Une barre qui commence à être intéressante pour le première année. Margaux Brot a bondi à 2.60 m à la perche, tandis que Tanguy Faugerolle, sur la même épreuve, a atteint 2.95 m.

Les résultats de Vouneil/Biard dimanche

Capucine Boisseaud, lors du concours Starperche de Bordeaux, a franchi une barre de 3.43 m. Lors des France UNSS, Yassine Bellakhder a repoussé son record personnel à 7.33 sur 60 m. Record également pour Florentine Decoux sur 60 m haies, avec 9.71. Alors qu'Aaron Schwarz a bouclé son 60 m en 7.56.

Etienne GOURSAUD

Etienne.goursaud@gmail.com

bottom of page