13 qualifiés aux championnats de France cadets-juniors !

La liste des qualifiés pour les championnats de France cadets-juniors qui se tiendront ce week-end à Evry-Bondoufle vient de tomber. Et la moisson de qualifié semble bonne pour le G2A qui fera le déplacement avec 13 qualifiés (18 qualifications : certains athlètes étant qualifiés sur plusieurs épreuves). Un record, qui aurait pu être encore plus haut sans quelques blessures et indisponibilités. Alors, qui a dit que le G2A ne formait pas ? Revue d’effectif, vue par les coachs des athlètes concernés :

 

Julie Faure

10ème sur les haies – 9eme en longueur – 4eme au triple saut

 

Nicolas GRIMAULT : "On a hésité à faire deux ou trois épreuves. Mais Julie a pris la décision de ne pas sacrifier d’épreuve. C’est vrai qu’il était compliqué de faire un choix, car ce sont ses premiers France, et je pense qu’elle peut entrer en finale sur les trois disciplines. C’est une athlète bosseuse, humble, passionnée par son sport, qu’il faut bien plus souvent freiner qu’encourager. Elle mérite de faire quelque chose de bien sur ces championnats de France. C’est sur le triple saut qu’elle aura le plus de chances, même si ça sera peu compliqué d’accrocher le podium avec des filles à plus de 12m50, et qui ont plus d’expérience qu’elle. Après, il y a souvent des surprises chez les jeunes. Pour cela, il faudra refaire plus de 12m".

 

Cléa Gesson

7ème au javelot

 

Medhi Luzarragua : "Avec Cléa, c’est tout ou rien. Elle peut faire 12m, comme faire 40. A cet âge-là, aux France, c’est souvent la loterie. On voit souvent des filles mal classées aux bilans faire des miracles. Ce fut le cas pour Jade (Namessi) et Kinz (Mounier). Le javelot étant léger, on voit souvent des filles faire 0 parce qu’elle n’arrive pas à piquer. C’est le risque pour Cléa. Ce sera plus facile pour elle avec un javelot plus lourd".

 

Alicia Ziat

10eme sur 5000m marche

 

Kaky QUENEHERVE : "Je suis très heureuse pour elle. Ça y est, enfin, Alicia arrive aux France ! C'est le fruit de sa persévérance et de sa motivation. Il ne lui reste plus qu'à concrétiser ce qu’elle a envie de faire : bien marcher et se faire plaisir avant tout. La perf suivra forcément. Aujourd'hui en milieu de peloton, elle aura à cœur de grappiller des secondes pour aller chercher quelques filles qui sont devant elle. Cette saison, marquée par la crise sanitaire que l’on connaît, elle n'a fait que deux compétitions dans cette nouvelle catégorie (cadette première année) sans concurrence directe. Je pense que c'est très ouvert pour 5-6 filles qui se tiennent en 40".

 

Noé Lalanne

20ème sur 400m haies et 25eme au disque

 

Nicolas GRIMAULT : "Ce fut une saison compliquée pour Noé. A la base, c’est plutôt un décathlonien, voir un sauteur. Mais il n’a pas pu s’exprimer comme il voulait à cause de blessures cette année. Dommage, car c’est vraiment un amour ce mec ! Sur ces championnats, il devra sortir de sa zone de confort, notamment sur les 200m premiers mètres de son 4H s’il veut descendre sous les 57 secondes. Ce sera son objectif. Son second objectif sera de passer la barre des 40m au disque".

 

Abou Sidibé

24ème sur 4h et 26ème à la perche

 

Nicolas GRIMAULT (400m haies) : "Abou, c’est le moteur du groupe d’entrainement ! C’est l’athlète que tout entraineur aimerait avoir. Il est cool, il a la patate ! Ce sera difficile pour lui d’accrocher une finale, alors le but sera de prendre du plaisir et de battre ses records".

 

Bertrand LEMOIGNE (perche) : "Abou participera à ses premiers championnats de France à la perche. Le mois de juin a été compliqué avec deux perches cassées et l'obligation de tester de nouvelles perches. Ca l'a perturbé. Mais il est tellement content d'être qualifié qu'il peut nous surprendre !"

Eneko Morere

17ème au triple saut et 22ème au javelot

 

Nicolas GRIMAULT (triple saut) : "Depuis minime, Eneko est sur une progression linéaire. Il était bon en minime, il est bon en cadet. C’est un super gamin, très respectueux. Pour le triple, ce sera plus compliqué, car il n’a pu faire ni triple ni sprint pendant un mois à cause d’une douleur au dos. Cela lui a mis un coup d’arrêt. Il lui faudra travailler la souplesse pour passer un cap prochainement".

 

MEHDI LUZARRAGUA (javelot ) : "Eneko a de grosses qualités physiques. Il a eu un déclic technique à l’échauffement à Niort la semaine dernière. C’est un garçon volontaire qui est passé de 41m l’année dernière à 49m cette année alors qu’il a changé de poids de javelot ! Il pourrait rentrer en finale. D’autant plus qu’il a déjà fait plus de 50m plusieurs fois à l’entrainement".

 

Adrien Burel

9ème au marteau

 

Philippe Levrey : "Après ces mois difficiles pour pouvoir s’entrainer correctement à cause de la crise sanitaire, Adrien a privilégié la qualité, faute d’avoir la quantité. Il était difficile de se qualifier en trois compétitions, mais il a su répondre présent à chaque fois en battant deux fois son record perso, notamment dimanche dernier aux championnats LANA où il réalise 48,98 mètres. De bon augure ! Pour sa première participation, aux France Adrien a pour objectif de se qualifier pour la finale. Dépasser les 50 mètres serait la cerise sur le gâteau".

 

Capucine Boiseaud

4ème à la perche

 

Bertrand LEMOIGNE : "Capucine arrive en très grande forme et a maintenant de l'expérience. L'envie de réussir est grande, alors il faudra se maîtriser pour garder de bonnes sensations techniquement. D'abord la qualif, le lendemain un joli record du club qui lui permettra d'obtenir un très bon classement (la première semble intouchable, mais la deuxième place pourrait se jouer autour de 3m70) !"

 

Chloé Trillaud

11ème au disque

 

Chloé a commencé le disque au mois de septembre sur un coup de tête. Elle partage sa vie entre Rennes la semaine, et Angoulême le week-end où elle est entrainée par Christian Grelaud. C’est une richesse technique dont elle compte bien profiter pour ces championnats de France. Il y a encore trois mois, elle ne pensait jamais pouvoir se qualifier pour ces France qu’elle a décidé d’aborder sans pression après seulement trois compétitions faites cette année. Objectif : passer les 38m.

 

Gwendoline Hardouin

8ème au marteau

 

Partie à Clermont pour ses études, Gwendoline y a parfait sa technique en apportant de nouveaux éléments à sa manière de lancer. Cela vient complémenter ce qu’elle avait appris à Angoulême avec Christian Grelaud et Jean-Claude Langlais. Elle sent qu’elle a bien mieux que son record dans les jambes, alors l’objectif sera de franchir les 50m ce week-end, et pourquoi pas viser le podium en l’absence des deux grandes favorites.

 

Maxence Devaine

11ème du 110m haies

 

Nicolas GRIMAULT : "Maxence a fait de gros progrès depuis minime. C'est un gros travailleur. Une finale ? Pourquoi pas ? Il peut courir potentiellement avec Sasha Zhoya. Et cela tombe bien car il a eu très peu de courses avec de la concurrence cette année. Malgré cela, il a été très régulier. Il peut aller chercher un gros record perso ce week-end !"

 

Léandre Lafont

11ème à la perche

 

Bertrand LEMOIGNE : "Léandre a bien progressé. Il doit se qualifier en finale. Ensuite il sera à la recherche d'une belle performance et pourquoi pas le record de Charente junior de Valentin Lavillenie".

 

Antoine Collin

27ème au disque

 

Julien LE BOUDEC : "Antoine revient de très loin après un an et demi de blessure. Il s'est toujours investi pleinement malgré cela. Aurélien (Chaslard) l'a beaucoup accompagné pendant ces temps difficiles en prépa adaptée ! Il a pu faire une saison virtuelle (covid) l'an passé en faisant une prise de perf prometteuse. Ce qui s'est vérifié cette année pour se qualifier. On peut remercier Aurélien, Mehdi, et Philippe Levrey d'avoir chacun contribué à sa qualification. Pour les France c'est une juste récompense pour lui, c'était l'objectif de l'année. Pour aller en finale, il faudra faire autour des 42m, ce qui est compliqué puisque cela fera 15 jours qu'il ne s'entraine plus et qu'il travaille dans les vignes".

Le mot de la fin à Aurélien Chaslard, qui voit beaucoup de ces athlètes sur ses créneaux de préparation physique :

 

"Je suis très satisfait et fier de tous les athlètes du G2A qualifiés ou non au championnat de France. Malgré la crise sanitaire, ils ont su garder une motivation et un sérieux exceptionnel pour suivre des plans d’entraînements à distance et continuer à travailler en autonomie pendant les confinements. La plupart vont pouvoir s’exprimer au travers des championnats de France ce week-end, parfois sur plusieurs épreuves ! Une vraie réussite et une fierté pour nous les coachs. Je suis content que les athlètes aient développé ce goût pour la prépa physique. Ils sont même devenus sensibles à l’hygiène de vie ! Je souhaite bon courage à tous les athlètes qualifiés, nous sommes fiers d’eux !"

La compétition sera diffusée sur athletv.fr

Toutes les infos

Bastien Lacoste

lacoste.bastien24@yahoo.fr