307592942_3140245642939989_5539478573115504871_n.jpeg
bienvenue.jpg

Originaire de Nantes, Sophie Rabeau a rejoint Angoulême pour poursuivre son parcours professionnel, il y a quelques années. A 33 ans, cette jeune préparatrice physique, mais néanmoins expérimentée a souhaité consacrer une partie de son emploi du temps professionnel à son premier amour : l’athlétisme. C’est donc dans cette optique qu’elle a intégré en septembre notre équipe de salariés, dans laquelle elle viendra apporter une touche supplémentaire de « girl power ». Présentation d’une jeune femme pleine d’énergie !

 

Bastien : A quel âge as-tu commencé l’athlétisme ?

 

Sophie : J'ai commencé l'athlétisme à 11 ans. J'ai commencé par le cross, mais j'ai vite basculé sur le saut à la perche où j'y ai consacré les 3/4 de ma vie athlétique, avant de terminer à 19 ans par le 400m.

 

Quelles formations as-tu ?

 

J’ai mon diplôme de moniteur régional, pour encadrer en athlétisme, depuis mes 16 ans.  Mais sur le plan professionnel, j’ai BE1 remise en forme, un Bpjeps activités gymniques et forme, et un Bjeps altères et musculation.

 

Qu’est-ce qui t’a donné envie de revenir travailler dans l’athlétisme ?

 

J’ai envie d’avoir à nouveau cette sensation de bien-être que je ressens, et que j'ai toujours ressentis, quand je suis sur un stade, comme si cela a toujours été la place où je devais être. Le plaisir : il n’y a rien de mieux pour éduquer les jeunes aux joies du sport, et pour accompagner les plus grands dans le sport santé (devenu ma spécialité quand j'ai passé mon diplôme SF2S l'an dernier).

sophie saut.jpg

Sur quelles missions interviens-tu au G2A ?

 

Toujours sur du coaching, mais dans des domaines différents. J’interviens sur les jeunes, des babys, aux benjamins-minimes, en passant par l’école d’athlé. Et je m’occupe aussi de la Remise en Forme, et de la marche nordique.

 

Comment s’est passé l’accueil au club ?

 

Au top, mes collègues, les membres du club et les adhérents ont été très accueillants avec moi.

Quelle image avais-tu du G2A avant de nous rejoindre ?

 

Je n'avais pas vraiment d’image du G2A avant, juste celle des Foulées que j'avais côtoyé pendant deux ans plus tôt quand je faisais l'animation de la course. Grand club, beaucoup de bénévoles et de bons résultats.

 

Un message à passer aux licenciés du club qui ne te connaissent pas encore ?

 

Je suis toujours joyeuse, à l'écoute, et passionnée par mon métier et par le relationnel. Je vous attends pour partager des moments sportifs en toute simplicité !