Interview de Baptiste, notre service civique !

05/03/2018

Le G2A a pris l’habitude d’accueillir des volontaires en service civique au sein de sa structure, depuis de longues années. Baptiste Grelier fait partie de ses services civiques, depuis son arrivée en septembre. 

Bastien : Alors, Baptiste, comment es-tu venu nous rejoindre ?

Baptiste : Ma copine est perchiste au G2A. C’est elle qui m’a parlé du poste. Je cherchais à travailler un an dans un secteur en lien avec le sport, afin d’enrichir mon CV. Et je ne voulais pas un travail à temps plein pour pouvoir continuer à m’entraîner, donc c’était une occasion en or !

Bastien : Tu parles d’entrainement. Quelle discipline pratiques-tu ?

Baptiste : La force athlétique. C’est une discipline de musculation qui consiste en 3 mouvements : le squat, le développé couché et le soulever de terre. On a 3 essais, et on cumule la meilleure barre de chaque mouvement pour faire un total.

Bastien : Tu as un joli palmarès n’est-ce pas ? 

Baptiste : J’ai été champion de France en force athlétique -53kg avec 3 records de France sur le développé couché, soulever de terre, et au total. Puis, à partir de 2016, une fois mes championnats de France passés, je me suis orienté plus sur du culturisme.

Bastien : Penses-tu que certaines passerelles pourraient s’opérer entre la force athlétique et l’athlé ?

Bien sûr, c’est justement pour ça que je essayer le poids avec Thomas Perrot, un samedi matin. En parallèle, je passe des diplômes dans la musculation, donc à l’avenir j’aurai sûrement des athlètes venant de l’athlétisme à coacher. C’est vraiment un plaisir si je peux apporter un plus en force aux athlètes au niveau de la force, ou même de la nutrition.

Bastien : Justement, comment se passe la nutrition d’un champion de force athlétique ?

Baptiste : Je mange 7 fois par jour : Petit déjeuner, collation, midi, collation, après entraînement (liquide whey+avoine en poudre), 1 h après entraînement et avant de me coucher. Ce qui donne un repas toutes les 3h. Selon moi, il très est important d’avoir des glucides/protéines/lipides et des fibres à chaque repas.

Bastien : As-tu des conseils de nutrition à donner à nos athlètes ?

Baptiste : Beaucoup de choses sont à éviter surtout pour des athlètes, comme la consommation de produits déjà préparés industriellement, les sodas, ou encore les aliments trop sucrés ayant un indice glycémique trop élevé, car ils jouent sur l’insuline.

Il faut aussi faire attention à l’équilibre acido-basique, afin d’être dans un milieu non acide qui, lu, favorisera les tendinites, etc. L’alimentation est essentielle à une bonne santé globale, à la récupération et à la performance. Pierre Gautriaud, qui a son diplôme de nutritionniste, tient le même discours que moi.

Bastien : En quoi consistent tes missions au club ?

Baptiste : Je participe à l’organisation des Foulées avec Joël Guinfolleau. Je vérifie les certificats médicaux des inscrits, et je prends le temps de répondre à leurs questions. J’ai créé, aussi, des soirées à thèmes, avec Gaëtan et Oumeina, pour réunir les athlètes du club au club-house.

Bastien : Tu seras là pour les interclubs peut-être ?

Baptiste : Je suis déjà venu à plusieurs meetings, car mon meilleur ami était sprinteur chez vous avant. Je la suis sur quasiment toutes ses compétitions, donc, oui, je serais bien là pour vous encourager aux interclubs !

Bastien : Merci Baptiste.

Please reload

© 2018 par Grand Angoulême Athlétisme

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon