Julie Faure

Vice-championne de France

cadette du triple saut !

« Julie Faure c’est trop fort » : Non, vous ne verrez pas ce type de slogan sur nos articles. Pourquoi ? Parce que Julie c’est bien plus que cela. C’est une force de caractère incroyable à tout juste 17 ans (depuis dimanche) qui lui a permis d’aller chercher la place de vice-championne de France cadette du triple saut au dernier essai, avec un saut à 12m29 (record Charente cadette et junior).

 

Julie avait déjà fait preuve de caractère avant ces championnats de France jeunes en choisissant de ne sacrifier aucune des trois épreuves sur lesquelles elle était qualifiée. Et que dire de ce dernier essai qui l’a propulsé de la 6ème à la 2ème place. Manquant de détrôner la première que d’un petit centimètre !

 

« Je ne m’attendais pas à cette performance, j’avais les jambes lourdes. J’avais trois courses de 100m haies dans les jambes, et les qualifications de la longueur. Mais avant le dernier essai, j’ai vu le regard de Nico (Grimault- son entraineur). Je voyais que j’étais en train de le décevoir. J’avais peur de décevoir mes proches aussi. Et ça, ce n’était pas possible. Alors j’ai cherché à appliquer sur le dernier essai tout ce que j’avais appris ! » confiait Julie hier soir à la presse.

 

« Au 5ème essai, elle fait 11m60 en étant déséquilibrée. Donc je me suis dit que si elle arrivait à être bien solide pour son dernier essai, ça pouvait le faire » avouait Nicolas Grimault après le concours, qui ne manqua pas de rappeler que Julie avait été blessée de longs mois cet hiver.

 

Revivez son dernier saut dans les conditions du direct

 

Sans pression sur les autres épreuves, Julie a également pris une belle place de finaliste en longueur avec 5m53 (+1,3 de vent), à 10cm de son record, et terminé 7ème en finale du 100m haies (76cm) avec un record abaissé en 14’’30 (+1,6 de vent) en demi-finale, à deux centièmes du record club cadette de Laura Michottey, après avoir battu son record en série, en demie, puis en finale.

 

Au pied du podium mais sans regret

 

Avec un peu plus de réussite, le bilan de ces championnats de France aurait pu être encore meilleur. Capucine Boisseaud terminant 4ème du saut à la perche junior, ex-aequo avec la troisième, mais départagée à la faveur des essais… Heureusement, cette frustration sera vite effacée par le bonheur d’avoir porté son record à 3m75 : nouveau record Charente cadette et record club absolu pris des mains de Nesrine Brinis ! Et le meilleur reste sans doute à venir car cette performance devrait permettre à Capucine de rentrer sur liste ministérielle, et ainsi bénéficier d’aménagements dans son emploi du temps étudiant pour s’entrainer.

"Je suis très contente de ma saison. J'ai fait de gros progrès, tant sur le plan physique que mental. Je suis satisfaite de mon évolution" commentait Capucine après ces France.

 

Quatrième lui aussi en junior avec un saut à 4m75 (record personnel), Léandre Lafont nourri moins de regrets : « 4ème, c’était déjà inespéré ! » nous lançait celui qui a troqué sa longue chevelure bouclée pour une coupe peroxydée, avant d’analyser plus en détail : « Ces dernières semaines, j’étais un peu dans le doute. Je n’arrivais pas à sauter comme je voulais. Et en fait, le jour de la finale, j’étais en super forme. Maintenant, je vise les 5m pour l'année prochaine ».

 

De belles places de finalistes sont venues se rajouter à ce bilan positif. Gwendoline Hardouin a pris la 8ème place du marteau junior avec 46m86. 8ème place également pour Alicia Ziat après une belle remontée qui l’a vu boucler son 5000m marche cadette en 27’47’’48. Mais Maxence Devaine a fait encore mieux en prenant la 6ème place (5ème Français) du 110m haies junior, dans la même course que le déjà célèbre Sasha Zhoya, après avoir abaissé son record en 14’’59 (+0,6 de vent) en demi-finale.

 

La vidéo de la finale.

 

Après avoir passé le cap des qualifications, Adrien Burel a pris la 10ème place du marteau cadet (5kg) après avoir lancé à 47m74 en finale et 48m77 (à 11cm de son record) en qualifications, avec des efforts faits sur la rotation d’après son entraineur Philippe Levrey. Cléa Gesson a pris la 11ème place du javelot cadette avec 37m67, pour ses premiers championnats de France. C’est une bonne expérience de prise !

 

Arrivés sur ces championnats de France en pointant à de modestes places aux bilans, plusieurs de nos athlètes ont réussi à hausser leur niveau le jour J pour accrocher de belles places d’honneur. Ce fut le cas par exemple pour Eneko Morere : arrivé 17ème au triple saut cadet et reparti en 11ème position avec 13m15 ! Abou Sidibé a approché son record à 4 centièmes en bouclant son 400m haies cadet en 57’’67. Ce fut un peu plus compliqué pour Noé Lalanne, qui a réalisé 58’’32 sur la même épreuve, en ayant pris des risques au départ. Gêné pour s’entrainer, Antoine Collin a lancé son disque de 1,7 kg à 35m07. Sa camarade discobole féminine, Chloé Trillaud, a lancé celui de 1kg à 31m74.

 

Les résultats détaillés

 

Pour finir sur une note statistique : sur les 12 jeunes qui ont participé à la finale Equip’Athlé il y a deux ans, 8 étaient présents ce week-end sur ces championnats de France cadets-juniors. Preuve que le G2A mise bel et bien sur la formation.

Un peu plus tôt dans la semaine, notre recrue entrainée par Alain Bachelier, Roxane Marillier, s'alignait sur le 800m du meeting de Limoges. Un 800m qu'elle a facilement remporté (la deuxième reléguée à près de 20 secondes) en abaissant son record personnel en 2'17''99 ! Son ancien "season best" était en 2'21''79 ! Record personnel également pour Anaïs Messer en 5'06''86 sur 1500m, et belle performance encore Pierre-Yves Quénéhervé qui a bouclé ses deux tours de piste en 2'0293.

Les résultats détaillés

 

Bastien Lacoste

lacoste.bastien24@yahoo.fr