Capture d’écran 2022-05-09 à 17.41.09.png

La magie des interclubs est de retour !

 

C’est avec un plaisir non dissimulé que nos athlètes ont participé au premier tour interclubs, ce dimanche. Et malgré deux tiers de l’équipe perdu depuis nos derniers interclubs en 2019, les jeunes, associés à nos plus féroces anciens, ont su montrer qu’ils étaient prêts à reprendre le flambeau.

 

Après un court déplacement depuis la traditionnelle place des banques, nos athlètes se sont retrouvés à Cognac pour mettre l’ambiance, et de l’ambiance il y a eu pour nos marcheurs, qui ont ouvert le bal !

52061042078_385ad6d6db_h.jpg

Marche athlétique

 

Kaky Quénéhervé a remporté le 3000m marche en 15’20’’00, sous un soleil déjà au zénith. Alicia Ziat a pris la deuxième place en 16’05’’88, pas loin de son record.

 

De retour sur les pistes, Emilie Pascaud s’est rappelé aux bons souvenirs de la marche athlétique en bouclant sa course en 18’53’’63. Emilie Boullard a été plus vite, puisqu’elle a porté son record en 17’00’’55.

 

Chez les hommes, c’est Louis-Guillaume Blanc qui s’est imposé, en ménageant sans doute son tendon d’Achille, avec un chrono de 25’48’’73 sur 5000m marche. Notre demi-fondeur, Guillaume Colo, a fait le job en terminant 4ème en 28’56’’85. Et Philippe Levrey s’est arraché pour faire 35’43’’29, en gardant un oeil sur Marc Bonnec devant lui qui a réalisé 33'32''05.

400m haies

 

Pour son premier 400m haies, Titouan Parquet a réalisé 55’’35, marquant près de 900 points ! Noé Lalanne a bouclé son tour semé d’obstacle en 58’’33. Dans son sillage, Jules Raymond et Martin Dumas ont été chronométrés en 63’’30 et 67’’00.

 

Nourhene Hermi a survolé le 400m haies féminin en 62’’56. Fanny Vendé, pour ses premiers interclubs avec notre maillot, a réalisé 70’’19, juste devant Nora Menguy et ses 71’’52. Emma Bourgeaux, sur les terres qui l'ont vu débuter l'athlétisme, a franchi la ligne en 83’’78.

 

400m

 

Sur le 400m plat, Luigi Zoccarato a signé un nouveau chrono en 53 secondes, en se classant 3ème de sa série en 53’’85. Le vieux Bastien Lacoste lui a rendu 2 secondes en bouclant son tour de piste en 55’’90. Nos masters, Philippe Pilot et Christian Aimé ont été respectivement crédités de chronos en 59’’30 et 59’’73.

 

Sur le même effort lactique, mais chez les filles, Jade Bourinet a réalisé 62’’76, à quelques dixièmes de son record. Laurie Sauvage a assuré un bon 64’’77. La jeune Maïlys Lastère a été un petit centième plus vite, pour ce qui n’était que le deuxième 400m de sa jeune carrière. Et Gaïa Benoist a complété l’équipe avec un encourageant 66’’52, après trois ans sans compétition pratiquement.

 

800m

 

Avec encore plus de lactique dans les jambes, Faustine Pernegre a explosé son record sur 800m, passant de 2’29’’16 à 2’22’’90 ! Diane Rebotton et Samuela Dolimont se sont tiré la bourre : 2’29’’78 pour Diane et 2’29’’89 pour Samuela qui avait sans doute dans un coin de sa tête ses premiers interclubs pour le G2A, quand elle courrait sur 100m et 200m. Lucille Guilledon, qui découvrait l’ambiance des interclubs angoumoisins, a réalisé 2’38’’03.

 

Les coureurs de 800m masculin se sont montrés au niveau de ces dernières semaines. Pierre-Yves Quénéhervé a bouclé ses deux tours de piste en 2’02’’53, devant Lubin Chaillou et ses 2’03’’83. La paire Perrin, père et fils, a réalisé 2’10’’83 et 2’12’’69.

 

200m

 

Puis ce fut le moment de lancer les 200m. Un moment plutôt agréable pour le G2A, comme depuis de nombreuses années. Ben Bassaw, qui avait promis de venir aider le club lorsqu’il tournerait la page de carrière d’athlète professionnel, a fait bien plus qu’aider le club. Et oui, le talent, ça ne s’envole pas ! Pour preuve : son chrono de 21’’57 (-0,5 de vent) signé sans concurrence autour de lui, et qui le place à l’heure actuelle parmi le top 10 français.

 

Bon résultat également de la part d’Eneko Morère qui a été flashé en 23’’01 (+0,2 de vent). Record perso à la clef. Son camarade d’entrainement, Alexandre Andrieux, a avalé son demi-tour de piste en 24’’66 (-0,5 de vent). Et Erwann Prouteau a réalisé 25’’82 (+0,2 de vent).

 

Chez les filles, la victoire est revenue à Sokhna Lacoste, dans un chrono de rentrée de 23’’55 (+0,8 de vent), qui doit la placer en deuxième position des bilans nationaux en ce moment, et qui a rapporté 1080 points au club. Julie Faure a remporté la deuxième série de 200m en abaissant son record en 25’’59 (-0,6 de vent). La jeune Lilou Avinio a signé un encourageant 29’’18 (-0,6 de vent) qui va la motiver pour le reste de la saison. Et Aude Belzit, qui s’est proposée pour rendre service, a rempli son objectif a faisant moins de 30 secondes : 29’’87 (+0,8 de vent).

 

1500m

 

Après quelques mois à s’occuper de ses projets personnels, Manuel Silliau était de retour aux affaires. Il avait prévenu qu’il serait en forme, et il n’a pas menti puisqu’il a coupé la ligne d’arrivée du 1500m en 3’57’’43. Lucas Giraud a descendu son record en 4’12’’60. Walter Brison s’est accroché au peloton pour réaliser 4’35’’08. Et Loïc Combaud a terminé en 4’30’’47.

 

Anaïs Messer, après un départ rapide, a battu son record sur 1500m en passant pour la première fois sous les 5 minutes. 4’56’’46 pour elle ! Catherine Coyco ne lui a concédé que quelques dizaines de secondes en terminant en 5’19’’44. La jeune Carla Gaudout a franchi la ligne en 5’27’’81. Record personnel à la clef. Et Alice Fougère a réalisé 5’35’’02.

 

110m/100m haies

 

Pas très grand par la taille, mais très courageux par le cœur, Abou Sidibé s’est sacrifié en prenant part au 110m haies, avec des haies à 106cm rappelons-le ! Malgré deux haies renversées, il réalise 16’’87 (-0,1 de vent). Notre spécialiste Marius Pineau a été chronométré en 15’’10 (-0,8 de vent). Chez les filles, Célia Chausseray a scoré plus de 1000 points avec son temps de 13’’77 sur 100m haies. Maud Branlard a assuré de gros points également en réalisant 14’’89 (-0,2 de vent).

 

100m

 

Privé de Nicolas Grimault et de Pierre Gadon, blessés, le 100m a pu compter sur Léandre Lafont et Pierre Namessi qui ont assuré le remplacement en avalant la ligne droite du stade de Cognac en 11’’58 (+0,0 de vent) et 12’’94 (-3,3 de vent). Possédant de nombreuses qualités physiques, Adrien Burel, plus souvent lanceur de marteau, a été crédité d’un chrono de 12’’64 (-3,3 de vent) sur 100m. Mais Naël El Kihal a fait mieux en 12’’02 (-0,2 de vent).

 

Chez les filles, Cella Nguema-Mbarga est passée pour la deuxième fois de sa carrière sous les 13 secondes sur 100m en vent régulier, en descendant sa meilleure marque en 12’’85 (+0,0 de vent). La jeune Lisa Blanc a réalisé 13’’13 (+0,5 de vent). Juliette Vaucoy-Siraud lui a emboité le pas en 13’’33 (+0,0 de vent). Et Gabrielle Leroy a été créditée d’un chrono 13’’65 (+0,5 de vent).

 

3000m steeple

 

Malgré la peur que peut parfois représenter le steeple, nous avions trouvé quatre coureurs pour cette épreuve. Yoann Rivière a été le premier d’entre eux en terminant 4ème de la course en 10’30’’10. Louis Thomas s’est accroché, et fini ainsi à 8 secondes de Yoann, en 10’38’’87. Romain Bertrand a bouclé son 3000m steeple en 10’58’’39. Malheureusement, Benoit Faure a été contraint à l’abandon sur blessure.

52061500540_e17bd1bb01_h.jpg

3000m

 

Sur le 3000m plat, Clément Anglada a ramené plus de 900 points grâce à sa victoire en 8’25’’49, à 4 secondes de son record. Son ami, Kevin Guérin, a terminé 3ème de cette course en 8’46’’98 (record personnel), devant Valentin Deschamps-Gayot en 9’02’’21 et Laurent Piot en 10’27’’69. Chez les filles, Ophélie Chauveau a validé son ticket pour le second tour avec l’équipe 1 puisqu’elle a terminé première du club en 11’31’’61, pour son premier 3000m. Cécile Lizot a été chronométrée en 11’43’’27, quelques secondes devant Cassandre Bibard et Chloé Richard, respectivement créditées de temps en 11’47’’42 et 11’49’’24.

52059974352_6125abcd87_h.jpg

Saut en hauteur

 

Iza Khedimi a pris la 4ème place du concours de hauteur avec 1m50. Laurie Sauvage, que l'on a vu un peu plus tôt sur 400m, a effacé une barre à 1m45 ! Et Alinoë Brunet, habituellement lanceuse, a apporté ses points au collectif avec une barre à 1m10. Chez les hommes, c’est notre préparateur physique, Aurélien Chaslard et ses 90 kg de muscle, qui s’y est collé. Et il a été loin d’être ridicule puisqu’il réalise la meilleure performance du club avec 1m80. Mais sa cheville a maintenant besoin de repos avant d’aborder le deuxième tour. Pierre Namessi nous a démontré que son talent était toujours intact en passant 1m75 ! Le virevoltant Martin Dumas a passé 1m60. Tandis qu’Armand Damiens a assuré une barre à 1m40.

 

Saut à la perche

 

Nous n’avions que deux perchistes chez les filles, mais pas les plus mauvaises, loin de là ! C’est d’ailleurs Capucine Boisseaud qui a remporté le concours avec 3m80, à un centimètre de son record. Un peu crispée, Nesrine Brinis s’est contentée de 3m40, mais prend tout de même la deuxième du concours.

 

Les grosses épaules de Léandre Lafont l’ont poussé jusqu’à 4m40, pour sa rentrée estivale. Abou Sidibé s’est montré à son niveau avec un nouveau concours à 4m00. Matteo Durand a apporté des points à l’équipe 2 en effaçant 2m60.

 

Saut en longueur

 

Pas de saut à plus de 5 mètres en longueur ce week-end pour Lisa Blanc, mais pratiquement, puisqu’elle est retombée à 4m99 (+0,0 de vent). Maud Branlard a ramené plus de 800 points avec son bond à 5m21 (-0,6 de vent). Lucille Guilledon a été mesurée à 4m43 (+0,9 de vent), et Gaïa Benoist a réalisé 3m68 (-0,3 de vent). Chez les hommes, nous avons retrouvé Eneko Morère à 6m34 (-1,3 de vent), Alexandre Andrieux à 5m66 (-0,4 de vent), Nael El Kihal à 5m65 (+0,4 de vent), et surtout Noé Lalanne et son nouveau record personnel à 6m69 (+0,2 de vent).

 

Triple saut

 

Sur élan réduit, Julie Faure a réussi un probant triple saut à 12m10 (+0,0 de vent). Fanny Vendé a signé son record en vent régulier avec 10m39 (+0,0 de vent). Lilou Avinio a atterri à 9m25 (+0,0 de vent), et Amélie Florent, habituellement secrétaire au stade de Ma Campagne, a réalisé 8m87 (+2,1 de vent) sous les yeux de son fils !

 

Alors que son dernier concours de triple saut remontait à 2016, quand il était minime, Titouan Parquet a encore fait parler ses qualités physiques en triple-bondissant à 13m04 (-0,6 de vent) ! Dans son sillage, Pierre Gadon a réalisé 12m46 (-1,8 de vent) avant de se préserver, sentant une blessure monter. Jules Raymond a réussi un saut à 11m64 (+2,3 de vent), et Erwan Prouteau a été mesuré à 10m72 (+2,1 de vent).

 

 

Lancers du poids

 

Notre secrétaire, Amélie Florent, était également présente au lancer du poids ! Et pourtant, ce n’était pas son épreuve phare quand elle était encore athlète, bien qu’elle s’entraine parfois en lançant des gommes vers le bureau de son collègue, Clément Anglada, quand celui-ci n’est pas sage. Fort de cet entrainement, Amélie a lancé son boulet de 4kg à 6m96. Mais nos spécialistes ont fait mieux : Gabrielle Leroy a réalisé 7m64. Meta Tumba a été créditée d’un jet à 9m94, devançant Julie Clémendot de 4 petits centimètres.

 

Dans l’optique de dépanner, Hervé Perrin a rendu service au poids masculin en éjectant son boulet de 7kg à 6m99. Même objectif pour Christophe Daumy et ses 7m81. Les gros bras, Xavier Dupin et Benoit Durand, ont assuré en lançant respectivement à 10m29 et 10m52.

Lancers du disque

 

Venue de Rennes où elle fait ses études, Chloé Trillaud a catapulté son disque (1kg) à 33m42. Sakura Gramain a amélioré son record avec 29m03. Notre marcheuse, Emilie Boullard, a lancé son disque à 14m43, et Aurélie Gervais a fait retomber le sien à 18m46, à un peu moins d’un mètre de son record.

 

Chez les garçons, Matteo Durand a porté son record à 34m14 avec le disque de 2kg, alors qu’il s’était éloigné des stades d’athlétisme pendant quelque temps. Toujours aussi athlétique, Julien Le Boudec a catapulté son disque à 29m59. Mais Cédric Guinfolleau et Damien Renon l’ont suivi de près, avec 28m67 et 27m88.

52059968182_4b400c20a6_o.jpg

Lancer du marteau

 

Bonne performance au marteau pour Gwendoline Hardouin qui a vu son engin de 4kg sortir de la cage pour aller se poser à 47m72. Amandine Esnault a pris la 4ème place du concours avec 40m78. Ensuite, Celia Vritone et Alinoë Brunet ont réalisé 32m87 et 25m31.

 

De retour au club aux côtés de sa sœur, Célia, Maxime Vritone a réalisé un excellent jet à 50m22 avec le marteau de 7kg ! La grande envergure de Nathanaël Marfin lui a permis de lancer, pour la première fois avec le 7kg, à 39m24. Première fois avec le 7kg également pour Adrien Burel qui a réalisé 34m56. Enfin, Maxence Levrey, pour un retour sur les stades qui fait bien plaisir, a lancé son marteau à 36m62.

 

Lancer du javelot

 

Cléa Gesson, qui commence à trouver une régularité autour des 36m et plus, a fait piquer son javelot de 600g à 36m81. Lola Drubay a fait pratiquement aussi bien en repoussant son record à 35m60, pour son premier concours avec le 600g ! Emma Bourgeaux, qui faisait des épreuves combinées en minimes, s’est rappelé aux bons souvenirs des lancers en éjectant son javelot à 29m92. Carla Gaudout, au profil de demi-fondeuse, a fait le job en réalisant 19m66.

 

Enfin, chez les hommes, l’éternel Bertrand Corre a terminé troisième du concours avec 50m92, sans manquer de chambrer affectueusement Aurélien Chaslard et ses 50m56. En équipe 2, Armand Damiens a lancé son jav’ à 35m02, devançant ainsi Nicolas Grimault qui a renoué avec cette épreuve, après 10 ans d’arrêt, avec un jet à 33m41.

52059975092_1f792da677_o.jpg

Relais

 

En fin de journée, trois des quatre relais sont tombés dans l’escarcelle du G2A. Le 4 fois 100m masculin, bien emmené par Ben Bassaw dans la ligne droite opposée, s’est imposé en 43’’40 avec Léandre Lafont, Eneko Morere et Marius Pineau. Idem chez les filles, en 48’’40 avec Cella Nguema-Mbargua au départ, puis Julie Faure, Maud Branlard et Célia Chausseray.

 

Sur le 4 fois 400m, nos garçons ont pris la deuxième place en 4’01’’25 derrière La Rochelle, avec Abou Sidibé, Luigi Zoccarato, Noé Lalanne et Titouan Parquet qui a été chronométré en 50 secondes départ lancé !

 

Enfin, les filles du relais 4 fois 400m n’ont pas eu de peine à s’imposer. Lisa Blanc, partie en première relayeuse, a donné le relais en tête à Jade Bourinet, puis Nourhene Hermi et Sokhna Lacoste se sont chargées de creuser l’écart. Manquant de quelques dixièmes le record club de 3’54’’00 réalisé en 2019.

Quel bilan en tirer ?

 

Alors que les conséquences de la crise sanitaire sur nos effectifs nous faisaient craindre le pire, le G2A a montré qu’il avait encore des ressources en allant marquer 54029 points, en ce qui concerne l’équipe 1. L’alchimie entre la nouvelle et l’ancienne génération d’athlète a fonctionné à merveille, aussi bien pour l’équipe 1 que pour l’équipe 2 qui a totalisé 33 228 unités malgré quelques trous.

 

Place maintenant au second tour interclubs qui aura lieu le dimanche 22 mai à Angers pour l’équipe 1, et dans un lieu relativement proche dans la région (plus de précisions à venir) pour l’équipe 2. Nous comptons sur la mobilisation de chacune et chacun pour permettre à nos deux équipes de se sauver !

 

Un grand merci à toutes et tous, athlètes, juges et bénévoles pour cette journée ! Vive le G2A !

 

Les photos de Jean-Marie Pénigaud

Les résultats détaillés

 

Bastien Lacoste

lacoste.bastien24@yahoo.fr