Report des Jeux Olympiques 

Ce que cela change pour nos internationaux

Au lendemain de l’annonce du report des Jeux Olympiques, notre trois athlètes internationaux, Ben Bassaw, Zied Azizi et Sokhna Lacoste, nous explique ce que ce changement va induire dans leur préparation.

Ben Basssaw

 

Confiné en Normandie pour la période du confinement alors qu’il vit habituellement à Paris pour ses études, Ben Bassaw a accueilli la nouvelle avec philosophie : « J’avais prévu de toute façon de poursuivre ma carrière jusqu’à ces JO, donc je vais faire un an de plus, au minimum » nous explique un Ben Bassaw qui allie entrainement chez lui et cours en visio-conférence en ce moment. Reste tout de même les championnats d'Europe pour le natif de Fléac : rare compétition internationale qui n'a pas encore été annulée ou reportée.

Zied Azizi

 

Pour Zied, bien que confiné dans son appartement, et dans l’impossibilité de s’entretenir correctement physiquement, l’annonce du report des JO est une bonne nouvelle. « Ça m’arrange, car je n’avais repris les entrainements qu’en janvier pour soigner mes tendons d’Achille. J’aurai sans doute été un peu court niveau préparation pour aller aux JO cette année. Et puis, d’autres échéances internationales sont décalées d’un an, comme les Championnats d’Afrique pour moi ». C’est donc un Zied relativement soulagé qui s’est confié à nous, mais qui n’oublie pas la situation actuelle du monde : « c’est une bonne décision que le CIO a prise. La santé, c’est ce qui passe en premier ! » On l’aura compris, le meilleur est à venir pour notre coureur Tunisien, quand tout cela sera derrière nous : « 2020 a été une saison compliquée sur tous les plans. 2021 sera tout autre ! Attendez-vous à me retrouver sur les podiums ! »

Sokhna Lacoste

 

Pour Sokhna, la situation est tout autre. Elle qui espère faire partie du relais 4 fois 400m français pour ces prochains JO, n’est pas un an près. A 19 ans, on a la vie devant soi ! « Pour être honnête, je ne suis pas la plus à plaindre. On a la chance d’avoir à la maison tout le matériel de musculation nécessaire à ma préparation. Bien sûr, il est hors de question de se déplacer sur une piste d’athlétisme. Mais entre la musculation, et les parties courues dans notre grand jardin, je ne suis pas si loin d’une préparation normale » nous expliquait la 6ème des derniers championnats d’Europe junior. Quant à la fin de saison, cela ne semble pas vraiment contrecarrer sa préparation pour l’instant : « D’un côté, j’espère encore que les championnats d’Europe (prévus fin aout) ne seront pas annulés. Mais d’un autre, je me dis que le sport n’est rien du tout face à la situation actuelle. Je me sens d’autant plus sensibilisée à ce qu’il se passe que je suis étudiante infirmière. Donc je me tiens prête à être réquisitionnée si besoin ».

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon