Clément Anglada

 

flirt avec les moins

 

de 29 minutes !

Capture d’écran 2022-04-11 à 11.40.17.png

Le soleil est revenu, et avec lui les compétitions ! A commencer par les championnats de France de 10km du côté de Boulogne sur Mer, sur les terres du très célèbre Jimmy Gressier. Et c’est avec Jimmy Gressier que Clément Anglada a fait les trois premiers kilomètres de course. Passant au troisième kilomètre plus vite que son record au 3000m !

"J’ai fait une très grosse séance la semaine qui précédait les Foulées donc je savais que j’étais en forme, mais j’avais quand même peur que toute l’organisation des Foulées m’ait engendré de la fatigue. Je venais donc sur ces championnats de France pour prendre des risques si mes jambes et mes sensations me le permettaient" nous expliquait Clément avant de nous raconter sa course :

 

"Je me suis mis direct en 4ème position derrière les trois grands favoris du jour. On est passé au premier kilo en 2’46. Jimmy accélère une première fois, on fait le 2ème kilo en 2’43, puis ça temporise 500m avant que Jimmy remette une grosse accélération. J’ai essayé de m’accrocher, mais ça allait trop vite, donc j’ai préféré lâcher. Malgré cela, je passe en 8’18 au 3000, alors que j’ai un record à 8’21). A partir de ce moment-là, j’ai essayé de gérer mon effort par rapport aux autres coureurs qui revenaient et par rapport au vent. 

Fort de ce temps gagné en début de parcours, Clément a battu son record de 20 secondes, pour placer la meilleure marque Charentaise de tous les temps en 29’’07. Un super chrono qui lui a permis de franchir la ligne en 9ème position (8ème français). « Je suis satisfait de mon chrono, même si j’ai un petit regret parce qu’avec une course courue un peu plus intelligemment, je pense que j’aurai pu passer sous les 29’ » confiait-il.

 

Derrière Clément, Kevin Guérin a réalisé 33’15, Pierre-Yves Quénéhervé 33’57, Romain Bertrand 35’05 et Laurent Piot 35’39. Des chronos un peu moins bons que lors des Foulées, (excepté pour Pierre-Yves qui avait joué le meneur d’allure pour Kaky), mais cela est logique car le parcours d’Angoulême est classé descendant par la FFA. Il ne permet d’ailleurs pas d’homologuer des records.

 

Malgré le vent qui soufflait sur le parcours, Ophélie Chauveau est parvenue à descendre son record personnel en 41’55. Sa camarade d’entrainement, Samuela Dolimont, a bouclé le parcours en 45’22.

 

Les résultats détaillés

 

Valentin Deschamps-Gayot prend sa revanche !

 

Un autre record club est tombé ce week-end, du côté de Rotterdam. Mieux entrainé que l’année dernière à Amsterdam où il avait pris part au marathon pratiquement sur un coup de tête, Valentin Deschamps-Gayot s’est réattaqué à la distance mythique du marathon avec une préparation bien différente, débutée fin 2021. Et le résultat n’a plus rien à voir !

 

« J’étais revanchard après Amsterdam. Je me suis mis un coup de pied aux fesses en faisant une préparation longue. Je voulais m’approcher des 2h25, donc je suis vraiment content » expliquait celui qui a réalisé 2h24’30. Prenant ainsi le record club à son ami, Kevin Guérin. « Prendre le record club, en soit, ça fait plaisir. Je suis très attaché au G2A. Mais c’est surtout ce petit duel avec Kevin qui me fait plaisir. Je lui ai pris le record, mais j’espère bien qu’il me le reprendra en fin d’année à Valence » expliquait Valentin sur un ton très amical.

 

Fatigué, Valentin va maintenant prendre le temps de récupérer. Il ne faudra donc pas compter sur lui pour les interclubs. Sur la piste en tout cas, car dans les tribunes, nous devrions le retrouver dans son traditionnel costume de poulet pour nous encourager !

 

Le reste des performances du week-end se sont déroulées sur piste, à Mérignac notamment où se tenait un premier meeting en guise de préparation pour les interclubs. Après son brillant hiver, Kaky Quénéhervé s’est montrée en forme malgré la fatigue des Foulées d’Angoulême, courues la semaine dernière. Après avoir pensé un temps s’engager sur 10 000m marche, elle s’est finalement tournée vers le 5000m. Choix payant puisqu’elle a remporté la course en 25’40’’02 (perf N3).

 

« J’ai franchi un cap, si je puis dire, cet hiver. Ce n’est bien sûr pas mon record personnel, mais c’est peut-être bien mon record chez les masters » expliquait après la course celle qui ne fait pas une fixette sur les records, mais qui les accumule quand même ! Dans son sillage, Alicia Ziat a descendu son record en 27’27’51, en montrant une belle régularité dans sa gestion de course. Voilà une jolie doublette pour les interclubs !

 

Le groupe d’Alain Bachelier était également du déplacement à Mérignac. Et ils sont venus en nombre ! Lubin Chaillou a profité de cette compétition pour s’emparer du record club cadet du 1000m, grâce à un chrono de 2’38’’45. Ce record était la propriété de Yoann Faure depuis 2008 ! On retrouvera Lubin sur 800m aux interclubs. Une distance qui pourrait vite devenir son épreuve fétiche, après un début de saison où il s’est cherché.

 

Dans une autre série, Lucas Giraud a réalisé pratiquement le même chrono. 2’38’’22 en faisant la course seul en tête de bout en bout. Son camarde d’entrainement, Luigi Zoccarato a trouvé sa voie sur 400m en réalisant 53’06 sur le tour de piste. Même constat pour Jade Bourinet qui a franchi la ligne en 62’42 sur cette même distance. Enfin, Anaïs Messer a conclu ses deux tours et demi de 1000m en 3'15''75.

 

A noter : la présence sur 3000m d’Enzo Goyon. Deuxième cadet des Foulées, Enzo nous a contactés dès le lendemain pour rejoindre le club. Il réalise 9’46 ce week-end.

Capture d’écran 2022-04-11 à 11.59.40.png

Les lanceurs de Philippe Levrey ont connu une belle journée, eux aussi. Adrien Burel a repoussé son record à 44m35 avec le marteau de 4kg, à la suite d’une série de 4 jets très convaincants, dixit son entraineur. Nathanaël Marfin a éjecté le 5kg à 50m77. Sakura Gramain a fait retomber le marteau de 3kg à 34m21, s’offrant la première place du concours. Et la jeune Zoé Durieux, encore benjamine, a lancé son marteau de 2,5kg à 25m06, faute d’avoir un engin de 2kg à sa disposition.

D’autres athlètes du club étaient présents le lendemain à Niort pour ce que les organisateurs appellent le Meeting de Printemps. Après s’être montré aux avant-postes des Mini-Foulées, Léon Le Moigne a de nouveau brillé sur demi-fond, en remportant le 1000m benjamin en 3’15’’22. Mais il s’est également illustré à la perche, en passant 2m70. Un jet à 26m08 lui a permis de cumuler 100 points sur le triathlon. Son grand frère, Lucien, a passé 3m20 en minime. Plus âgé, Abou Sidibé a franchi 4m00.

 

Enfin, le protégé de Clément Anglada, Gabin Gerbou, est passé sous la barre des 3 minutes sur 1000m en réalisant 2’58’’76. Tandis que le premier G2iste des Foulées, Arnaud Delaat, remportait le 3000m toutes catégories en 9’09’’58.

 

Les résultats détaillés

 

Bastien Lacoste

lacoste.bastien24@yahoo.fr